Publique n°2990

Pétitionnaire: Catarina Coimbra

Augmenter le montant du chèque service

But de la pétition

Augmenter le taux du chèque service jusqu'à 8EUR de l'heure pour les crèches. L'état pourrait augmenter l'aide du taux du chèque service jusqu'à 8EUR de l'heure pour que les monoparentaux et les parents puissent avoir les possibilités de se payer les crèches. Tout augment et il y a de plus ... plus

Motivation de la pétition

Si l'état n'aide pas jusqu'à 8EUR de l'heure, bientôt beaucoup de parents préfèrent rester avec leurs enfants à la maison car payer 500EUR ou 800EUR par mois à la crèche c'est de trop.

4
jours restants
369 /4.500
8%
signatures enregistrées

Partager la pétition

Les étapes de cette pétition

Icon process
09.03.2024

La pétition publique n°2990 est ouverte à signature, le 09-03-2024

08.03.2024

Déclaration de recevabilité

08.03.2024

La pétition publique n°2990 est déclarée recevable par la Conférence des Présidents, le 08-03-2024

Recevabilité: recevable

Date de début de la période de signature: 09-03-2024 à 0h00

Date de fin de la période de signature: 19-04-2024 à 23h59

07.03.2024

La Commission des Pétitions a donné un avis favorable au sujet de la pétition publique n°2990, le 07-03-2024

Avis de la Commission des Pétitions: favorable

18.12.2023

La pétition publique n°2990 est déposée, le 18-12-2023

Intitulé de la pétition: Augmenter le montant du chèque service

But de la pétition: Augmenter le taux du chèque service jusqu'à 8EUR de l'heure pour les crèches.

L'état pourrait augmenter l'aide du taux du chèque service jusqu'à 8EUR de l'heure pour que les monoparentaux et les parents puissent avoir les possibilités de se payer les crèches.

Tout augment et il y a de plus de parents qui ont des difficultés à se payer les crèches pour la garde de leurs enfants.

Motivation de l'intérêt général de la pétition: Si l'état n'aide pas jusqu'à 8EUR de l'heure, bientôt beaucoup de parents préfèrent rester avec leurs enfants à la maison car payer 500EUR ou 800EUR par mois à la crèche c'est de trop.