Publique n°2331

Pétitionnaire: Martin Petschko

Un pas vers l'indépendance énergétique du Luxembourg - Interdiction de nouvelles chaudières à gaz et au fioul

But de la pétition

De quoi s'agit-il ? : Notre pays se retrouve face à deux défis : atteindre au plus tôt une souveraineté énergétique, et assurer une transition vers les énergies renouvelables. Comment faut-il le faire ? : Le découplage du Luxembourg des hydrocarbures combustibles ne peut pas être immédiat ... plus

Motivation de la pétition

Pourquoi interdire l'installation de nouvelles chaudières à gaz ou et fioul ? : Les raisons qui plaident en faveur d'un découplage de notre économie et de notre mode de vie du gaz naturel et du fioul (comme à moyen terme de tous hydrocarbures combustibles) sont multiples : - Le gaz et le ... plus

expiré  28.07.2022
57 /4.500
1%
signatures enregistrées

Partager la pétition

Les étapes de cette pétition

Icon process
29.07.2022

La période de signature de la pétition publique n°2331 est clôturée, le 29-07-2022 - Nombre de signatures électroniques avant validation: 57

17.06.2022

La pétition publique n°2331 est ouverte à signature, le 17-06-2022

16.06.2022

Déclaration de recevabilité

15.06.2022

La pétition publique n°2331 est déclarée recevable par la Conférence des Présidents, le 15-06-2022

Recevabilité: recevable

Date de début de la période de signature: 17-06-2022 à 0h00

Date de fin de la période de signature: 28-07-2022 à 23h59

15.06.2022

La Commission des Pétitions a donné un avis favorable au sujet de la pétition publique n°2331, le 15-06-2022

Avis de la Commission des Pétitions: favorable

10.05.2022

La pétition publique n°2331 est déposée, le 10-05-2022

Intitulé de la pétition: Un pas vers l'indépendance énergétique du Luxembourg - Interdiction de nouvelles chaudières à gaz et au fioul

But de la pétition: De quoi s'agit-il ? : Notre pays se retrouve face à deux défis : atteindre au plus tôt une souveraineté énergétique, et assurer une transition vers les énergies renouvelables.

 

Comment faut-il le faire ? : Le découplage du Luxembourg des hydrocarbures combustibles ne peut pas être immédiat et nécessitera un éventail de diverses mesures, tout en empêchant en premier lieu tout nouvel investissement à long terme dans ces énergies carbonées.

Par conséquent il est proposé d'interdire de nouvelles installations de chauffages au gaz ou et fioul, y inclus dans des bâtisses existantes. Il serait parallèlement prévu un accompagnement des particuliers et des entreprises (au-delà de ce qui est prévu par la loi modifiée du 23 décembre 2016).

 

La pétition : En signant la présente pétition vous soutenez une mesure qui sera bénéfique pour notre planète, notre économie, notre indépendance énergétique et pour celle de tout le continent. Faisons-le pour toutes ces bonnes raisons.

Motivation de l'intérêt général de la pétition: Pourquoi interdire l'installation de nouvelles chaudières à gaz ou et fioul ? : Les raisons qui plaident en faveur d'un découplage de notre économie et de notre mode de vie du gaz naturel et du fioul (comme à moyen terme de tous hydrocarbures combustibles) sont multiples :

- Le gaz et le fioul sont des énergies carbonées dont l'utilisation contribuent à l'effet de serre et ainsi au changement climatique. De plus, elles exercent d'autres effets négatifs sur l'environnement, que ce soit au stade de leur extraction ou de leur transport ;

- Toute consommation de gaz et de fioul génère un flux financier vers l'étranger, coûteux pour l'économie luxembourgeoise, à l'inverse des énergies alternatives telles que les énergies renouvelables, qui permettent une production locale bénéficiant à notre population ;

- L'Europe est aujourd'hui fortement dépendante d'importations de gaz et de produits pétroliers comme le fioul de pays dont nous ne partageons pas les mêmes valeurs. Les revenus du carbone sont précisément ce qui permettent à ces pays de financer leurs actions au jour le jour et d'assoir leur puissance par une économie de rente ;

- In fine, le choix de maintenir une dépendance au gaz et aux produits pétroliers conduit à une fragilité sociale et économique, compte tenu des hausses de prix sur lesquelles nous n'avons aucun pouvoir. La transition énergétique vers des énergies renouvelables substituerait le gaz et le fioul par des énergies dont le prix est plus stable et sur lesquelles nous pourrions agir par l'investissement.

 

Il est ainsi de notre intérêt commun d'avoir le courage de prendre des mesures pour réduire drastiquement notre consommation de gaz naturel et de fioul et abandonner le plus qu'il est possible le recours à ces énergies.

 

Est-ce possible ? : Oui, ainsi que nos voisins européens le démontrent, où une interdiction comparable est soit déjà voté, soit prévue, la mesure proposée est économiquement et techniquement tout-à-fait réalisable.