Publique n°2502

Pétitionnaire: Geoffrey Aubert

Compensation financière pour travailleurs essentiels, non éligibles au télétravail.

But de la pétition

Environ 10% des travailleurs sont considérés comme travailleurs essentiels (caissières, routiers, infirmières, etc) et ne sont pas éligibles au télétravail. Comme cela dure depuis maintenant presque 3 ans, il serait temps de compenser le personnel ayant pris de risques et ayant assuré la ... plus

Motivation de la pétition

Il est dans l'intérêt général de revaloriser le personnel essentiel rapidement afin d'éviter tous incidents/accidents en cas de surmenage, ou de bloquer tout le pays en cas de grève. Cela peut être fait en toute solidarité et sans énormes frais pour l'état (redistribution des ticket ... plus

6
jours restants
338 /4.500
8%
signatures enregistrées

Partager la pétition

Les étapes de cette pétition

Icon process
28.10.2022

La pétition publique n°2502 est ouverte à signature, le 28-10-2022

27.10.2022

Déclaration de recevabilité

26.10.2022

La pétition publique n°2502 est déclarée recevable par la Conférence des Présidents, le 26-10-2022

Recevabilité: recevable

Date de début de la période de signature: 28-10-2022 à 0h00

Date de fin de la période de signature: 08-12-2022 à 23h59

26.10.2022

La Commission des Pétitions a donné un avis favorable au sujet de la pétition publique n°2502, le 26-10-2022

Avis de la Commission des Pétitions: favorable

19.10.2022

La pétition publique n°2502 est déposée, le 19-10-2022

Intitulé de la pétition: Compensation financière pour travailleurs essentiels, non éligibles au télétravail.

But de la pétition: Environ 10% des travailleurs sont considérés comme travailleurs essentiels (caissières, routiers, infirmières, etc) et ne sont pas éligibles au télétravail. Comme cela dure depuis maintenant presque 3 ans, il serait temps de compenser le personnel ayant pris de risques et ayant assuré la continuité de la « normalité » pour les autres.

Motivation de l'intérêt général de la pétition: Il est dans l'intérêt général de revaloriser le personnel essentiel rapidement afin d'éviter tous incidents/accidents en cas de surmenage, ou de bloquer tout le pays en cas de grève.

Cela peut être fait en toute solidarité et sans énormes frais pour l'état (redistribution des ticket restaurant des télétravailleurs, indemnités de déplacements, compensation pour les risques pris en cas de crises, etc...).