Publique n°2145

Pétitionnaire: Louis-Arnaud Iscla

Mesures sérieuses pour que le tabagisme appartienne au passé

But de la pétition

Le tabac tue plus de 1.000 personnes/an (~8% par tabagisme passif) soit près de 2 fois plus que la Covid. La lutte contre le tabagisme doit donc susciter au moins autant d'efforts que celle contre la Covid. L'objectif n'est pas d'interdire l'exercice de la "liberté" de fumer mais de ... plus

Motivation de la pétition

Le tabac est un fléau mondial qui cause un nombre de morts insupportable alors qu'il existe un remède simple et largement connu : ne pas fumer. Eu égard aux moyens aujourd'hui à disposition de nos gouvernants, eu égard à la maturité des esprits aujourd'hui dans notre pays quant à la ... plus

expiré  27.01.2022
179 /4.500
4%
signatures enregistrées

Partager la pétition

Les étapes de cette pétition

Icon process
28.01.2022

La période de signature de la pétition publique n°2145 est clôturée, le 28-01-2022 - Nombre de signatures électroniques avant validation: 179

17.12.2021

La pétition publique n°2145 est ouverte à signature, le 17-12-2021

15.12.2021

Déclaration de recevabilité

15.12.2021

La pétition publique n°2145 est déclarée recevable par la Conférence des Présidents, le 15-12-2021

Recevabilité: recevable

Date de début de la période de signature: 17-12-2021 à 0h00

Date de fin de la période de signature: 27-01-2022 à 23h59

14.12.2021

La Commission des Pétitions a donné un avis favorable au sujet de la pétition publique n°2145, le 14-12-2021

Avis de la Commission des Pétitions: favorable

07.12.2021

La pétition publique n°2145 est déposée, le 07-12-2021

Intitulé de la pétition: Mesures sérieuses pour que le tabagisme appartienne au passé

But de la pétition: Le tabac tue plus de 1.000 personnes/an (~8% par tabagisme passif) soit près de 2 fois plus que la Covid.

La lutte contre le tabagisme doit donc susciter au moins autant d'efforts que celle contre la Covid.

L'objectif n'est pas d'interdire l'exercice de la "liberté" de fumer mais de convaincre de s'abstenir de fumer. L'interdiction sera le dernier recours si les autres moyens échouent, qui pourraient comporter p.ex.:

- permis tabac individuel de 72h à acheter p.ex. en pharmacie

- quotas de ventes de tabac

- campagne médiatique soutenue, notamment via 1) points presse gouvernementaux réguliers 2) égrénage quotidien des morts liées au tabac (depuis le début d'année voire, comme pour la Covid, depuis les premières statistiques disponibles)

- prise en charge limitée des fumeurs par les établissements de santé

- caméras à reconnaissance faciale pour une interdiction de fumer sur la voie publique

- dispositifs permettant aux acteurs économiques et sociaux d'exercer les contrôles

Motivation de l'intérêt général de la pétition: Le tabac est un fléau mondial qui cause un nombre de morts insupportable alors qu'il existe un remède simple et largement connu : ne pas fumer. Eu égard aux moyens aujourd'hui à disposition de nos gouvernants, eu égard à la maturité des esprits aujourd'hui dans notre pays quant à la prépondérance des considérations sanitaires et de solidarité sur toute autre considération, il est de notre devoir de solidarité de protéger nos concitoyens fumeurs en leur évitant de détruire leur santé et celle de leur entourage, et il est de leur devoir de solidarité d'épargner à la société les conséquences de leur tabagisme, parmi lesquelles :

- maladies cardio-vasculaires, hypertension, cancers (tous constituant également des facteurs aggravants par rapport à la Covid-19)

- utilisation des hôpitaux pouvant entraîner le report d'interventions chez d'autres personnes souffrant de maladies moins évitables

- surcharge du système de santé

- impact financier sur le système de santé

- toutes les conséquences ci-dessus également liées au tabagisme passif

- perte de productivité au travail engendrant une perte de compétitivité du pays

Nous ne pouvons plus justifier que la société en général paie pour les gens qui ne veulent pas arrêter de fumer.